Event: Mar 25, 2015



PDF | Enregistrement vidéo

12:00 pm EDT - 1:00 pm EDT

Les déficits de mémoire prospective (MP) font partie des principales plaintes rapportées par des individus présentant un trouble cognitif léger (TCL ou MCI : Mild cognitive impairment). Bien que peu d’études s’y soient intéressées, on reconnaît généralement que les troubles de la MP pourraient constituer un marqueur précoce permettant d’identifier les individus à risque d’évoluer vers une démence. En dépit de leur fréquence élevée et de leurs conséquences fonctionnelles appréciables, les déficits de MP font rarement l’objet d’une évaluation formelle en contexte clinique, car il existe peu de tests d’évaluation sensibles, valides et écologiques. Dans le cadre de cette présentation, nous rapporterons les résultats obtenus chez des patients avec trouble cognitif légers dans diverses tâches de mémoire prospective encore expérimentales mais prometteuses dont le TEMP, une tâche écologique de MP simulant une activité quotidienne (trajet en voiture durant lequel diverses actions doivent être réalisées) et d’autres tâches de MP, construites de façon à mieux comprendre l’influence de certains facteurs dont la saillance de l’indice prospectif et l’importance du lien entre l’indice et l’action dans le fonctionnement de la mémoire prospective.  Les résultats de nos études pourront servir de base pour stimuler les cliniciens à évaluer l’intégrité de la MP chez leurs patients âgés.

Ce webinaire intégrée vous est présenté par Le brainXchange en partenariat avec la Société Alzheimer du Canada.


Related Documents:

Feuillet d’information : Trouble Cognitif Léger, Société Alzheimer du Canada

Mild Cognitive Impairment Fact Sheet, Alzheimer Society of Canada

Presenter(s):

La Dre Isabelle Rouleau a complété un Bac en psychologie à l’Université McGill puis une maîtrise et un Ph.D. en neuropsychologie à l’Université de Montréal. Elle a effectué deux années d’études post-doctorales sur les déficits mnésiques associés à la maladie d’Alzheimer à l’Université de Californie à San Diego. Elle possède plus de 30 ans d’expérience comme neuropsychologue clinicienne, ce qui l’a amenée à évaluer de nombreux patients porteurs de pathologies cérébrales diverses dont, entre autre,  un grand nombre de patients âgés atteints de divers syndromes démentiels.  Actuellement, elle est professeure titulaire de neuropsychologie à l’Université du Québec à Montréal. Elle est directrice de la clinique universitaire de psychologie.